• Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Twitter Icône sociale
  • Icône sociale YouTube
  • TunesGenie Icon

Plan du site             Mentions légales            Politique de confidentialité           C.G.V

© 2019 Wonder Augustine - Tous droits réservés

Les cancers chez l'enfant

Les origines des cancers pédiatriques

 Le cancer peut toucher tous les enfants, sans aucune restriction d’ordre géographique, sociale ou génétique. Moins de 5% des cancers pédiatriques sont héréditaires. Si des facteurs environnementaux favorisant le développement du cancer ont été clairement identifiés chez l'adulte (alcool, tabac, produits toxiques, virus...), on ne connait actuellement pas avec certitude l'origine des cancers pédiatriques.

Diverses réalités laissent toutefois penser, au vu de l'augmentation des cas (incidence de +1 à +3% par an), que des causes environnementales pourraient être impliquées dans certains cancers pédiatriques : pesticides, champs électromagnétiques, pollution, virus… ou peut-être une association de plusieurs de ces facteurs. 

Comment les guérir ?

   Certains cancers pédiatriques « répondent » aux traitements (chimiothérapie et radiothérapie) qui sont pour la plupart développés pour les adultes et « recyclés » pour les enfants. C’est ainsi que le taux de survie des enfants atteints d’un cancer s’élève à environ 70% sur 10 ans. Cela signifie qu’un enfant sur 4 ne guérira pas.

Cependant, plusieurs études démontrent que ces traitements sont souvent très toxiques et que la majorité des enfants ont des séquelles, dont certaines à vie. De plus, de nombreux patients rechutent car les traitements ne tuent pas toutes les cellules cancéreuses, qui au sein d’une même tumeur n’ont pas toutes les mêmes propriétés.

Les cancers pédiatriques peuvent nécessiter des traitements "individualisés", conventionnels, innovants (immunothérapie, thérapie génique…), ou issus du repositionnement du médicament. Sans oublier le rôle de la chirurgie ou du don de moelle osseuse dans les leucémies. Plus généralement, le rôle de la recherche fondamentale et pré-clinique sont déterminants, tant pour mieux comprendre les mécanismes des cancers de l’enfant, que pour proposer des voies thérapeutiques adaptées. D’où la nécessité d’accélérer la recherche !